Haut de page
Histoire - Background Image

Histoire

Du petit atelier à la manufacture

VIème  siècle : naissance de la Tournerie dans le Jura attribuée aux moines bénédictins de l’Abbaye de Saint-Claude avec la fabrication d’objets de piété, notamment des chapelets pour les pèlerins (à base de buis).

XIVème siècle : les paysans de la région se lancent dans une activité d’appoint en reprenant ce savoir-faire de tourneur pour une production profane. Les chapelets, perles et patenôtres sont remplacés par les sifflets, trompettes, crécelles, toupies, quilles, en un mot par des jouets bon marché.

A partir de 1850 : Moirans et les villages voisins se spécialisent dans la fabrication du « bibi », petit sifflet cylindrique en buis tourné à l’extrémité duquel on peut placer un ballon gonflable qui sifflera en se dégonflant. Dès 1865, Moirans, fournisseur mondial du bibi porte le surnom de « Bibiville » et s’impose comme la capitale de la Tournerie et du Jouet dans le Haut-Jura.

1953 : Création de la Société de Fait Foulon Frères par 3 frères dans un petit atelier de 20m² que possédait leur père.

1968 : la société se transforme en Foulon Frères SARL.

Années 60 à 80 : Spécialisation dans les articles de la table en bois tels que coquetiers, ronds de serviettes, salières, poivrières, tire-bouchons, casse-noix à vis en bois. Plus de 30 millions de casse noix à vis sont fabriqués et diffusés sur le marché européen.

1990 : diversification dans le jouet en bois.

2015 : Foulon Frères SARL devient Foulon avec comme objectif de développer la notoriété de la marque en France et à l’international. La société investit pour pouvoir proposer de nouvelles collections.